Ravioli come a casa

Publié le par Aurélie

Ca fait un petit temps que j’hésite à franchir le pas : faire des pâtes moi-même ou pas ? Je me renseigne, je lis, je feuillette, je caresse les machines à pâtes dans les magasins, … en attendant le jour où j’aurai le temps de les fabriquer.

Ce temps est arrivé cette semaine, justement, au cours d’une journée de congé seule à la maison.

La base est simple : 1 œuf pour 100g de farine par personne, et la préparation est musclée : celui qui osera dire que je ne fais pas de sport, se prendra mon rouleau en pâtisserie en pleine figure.

C’est donc d’humeur guillerette, la musique de Miracoli en tête, que je me suis mise à préparer mes propres pâtes. Désespérante, mais pas folle la guêpe : comme je n’ai pas de machine à pâte (le père Noël qui me lira certainement sera très intéressé d’apprendre qu’il s’agit là d’un cadeau tout trouvé) et que je n’avais pas envie de découper une à une les 3000 tagliatelles nécessaires à la fabrication d’un plat, j’ai décidé de faire des raviolis. Je les ai farcis d’un mélange épinard-ricotta, et c’était très bon. Cependant, je les avais fait revenir avec du pesto de roquette et c’était un peu moins bon et moins beau, d’où le fait qu’il n’y a pas de photo de la version cuite. J’en referai avec une autre sauce, et je les photographierai cette fois-là.

 

ravioli-demi-lune.jpg

 

Ce qu’il vous faut :

-       du temps (comptez bien 2 heures pour environ 50 raviolis, pour 4 personnes)

-       1 œuf (par personne)

-       100g de farine (par personne)

-       une pincée de sel

-       un soupçon d’eau

 

Ce que vous devez faire :

Mélangez la farine et une pincée de sel. Faites un puit au centre et ajoutez-y les œufs, un par un. Avec une cuillère en bois, mélangez, jusqu’à obtenir une boule de pâte (ça prendra bien 10 minutes, et finalement vous laisserez vite tomber votre cuillère pour attaquer la bête à mains nues). Lorsque vous avez fait une boule, vous pourriez constater qu’elle est friable : c’est qu’elle est trop sèche, il vous faudra rajouter un peu d’eau (juste un peu !) et la remalaxer pour obtenir une belle consistance.

Une fois que vous êtes content de vous, vous pouvez la laisser tranquille 30 minutes (c’est un moment opportun pour préparer votre farce). Après ce temps, vous verrez qu’elle s’est un peu ramollie et qu’elle est devenue beaucoup plus malléable. Ca tombe bien, puisque c’est à ce moment-là que vos biceps entrent en jeu.

Farinez votre plan de travail. Séparez votre boule de pâte en deux et commencez à aplatir la pâte avec votre rouleau à pâtisserie. Il faut que la feuille obtenue soit la plus fine possible, environ 1mm*. Une fois que c’est bon, prenez un emporte-pièce ou un verre et faites des disques (les miens faisaient 8-9 cm de diamètre). Refaites la même chose avec les chutes, puis avec les chutes des chutes, les chutes des chutes des chutes, etc etc. Rebelotte avec la deuxième partie de la boule. Vous obtiendrez ça :

 

ravioli-plat.jpg

 

Une fois que les disques sont faits (et n’oubliez pas de bien fariner le plan de travail, sinon ça colle), vous pourrez les farcir avec ce que vous avez préparé (épinard-ricotta, haché sauce tomate, …). Il vous suffira de mettre une cuillère à café de la farce au milieu du disque (pas plus, sinon ça déborde sur les côtés et c’est très ennuyeux pour les refermer) et de refermer le disque façon demi-lune (il faut, avant ça, mouiller légèrement les bords du disque pour que la pâte adhère bien en refermant), en pinçant bien les bords (des côtés jusqu’au centre). Pour bien sceller les raviolis, utilisez une fourchette pour aplatir les bords et faire des petites dentelures très tendances.

Une fois que toute la pâte a été « raviolée », vous pouvez en congeler une partie en mettant tout d’abord au congélateur une plaque avec des rangées de raviolis. Une fois qu’ils sont congelés, vous pourrez les rassembler dans un sachet congélation (et de cette façon, ils ne s’agglutineront pas – c’est finaud n’est-ce pas ?-).

 

La cuisson est très très rapide (2-3 minutes) et il est important de prévoir une grosse casserole parce que, d’un part les raviolis gonflent un peu, et d’autre part ils ont besoin de beaucoup d’espace pour se mouvoir (et c’est plus facile pour les mélanger). Ils sont cuits quand ils sont tous remontés à la surface, mais le mieux c’est de goûter, évidemment.

 

Buon appetito !

 

* Une astuce que j’ai trouvée et qui n’est peut-être pas la meilleure, c’est de faire des disques même si la pâte n’est pas de l’épaisseur voulue. J’ai en effet remarqué qu’il était plus facile d’aplatir un mini disque qu’une grande feuille… mais en contrepartie, vous n’aurez plus forcément un disque parfait puisque distendu. C’est vous qui voyez.

Publié dans Riz - risotto - pâtes

Commenter cet article