Sociologie de la pâte à tarte, ou comment customiser sa pâte à l'infini

Publié le par Aurélie

Peut-être que, comme moi, vous avez déjà par le passé acheté ses belles pâtes à tarte prêtes à l'emploi, enroulée dans un papier sulfurisé qui brunit et se casse en mille morceaux après cuisson...

Peut-être que, comme moi, vous pensiez que c'était bien plus simple et rapide de faire sa tarte de cette façon.

Mais, comme vous me connaissez bien maintenant, vous savez pertinemment que je vais vous sermonner à ce propos.

 

Non, ce n'est pas difficile de faire sa pâte à tarte soi-même, et oui, il vous faudra acheter un rouleau à pâtisserie (accessoire indispensable à la ménagère, soi dit en passant, pour repousser et effrayer les malvenus). Oui, mille fois oui, je vous assure que les industriels se mettent pleins les poches à vous proposer des produits prêts à l'emploi contenant des ingrédients dispensables et pas très très bons pour votre santé.

 

Et enfin, OUI, la pâte à tarte maison, c'est meilleur.

 

Que ce soit pour une tarte sucrée ou une tarte salée, la base est pareille. Ensuite, vous l'agrémentez comme bon vous semble (farines, graines, épices, fines herbes) et elle ne sera jamais ratée, si vous respectez la base.

 

Suivez le guide :

 

Pâte à tarte : la base

 

250g de farine

150g de beurre (le beurre apporte du moelleux et de la souplesse à la pâte. Sa quantité est inversément proportionnelle à la friabilité de la pâte : plus vous en mettez, plus elle sera moelleuse, et si vous en mettez moins, voire pas du tout, elle sera plus dure et plus cassante) OU 60 ml d'huile d'olive

1 pincée de sel

+/- 10 cl d'eau tiède

1 càs de sucre (pour une pâte à tarte sucrée)

 

Il vous suffit de faire fondre le beurre (ou de prendre l'huile telle quelle) et de le mélanger à la farine et le sel (et le sucre) pour obtenir une semoule, et vous ajoutez petit à petit de l'eau jusqu'à obtenir une belle boule de pâte homogène, ni trop collante, ni trop friable, que vous pouvez facilement travailler avec les mains. Si elle reste friable, il faut rajouter de l'eau et si elle est trop collante, il faut rajouter de la farine. Vous l'aplatissez sur un plan de travail fariné, vous la posez sur un moule à tarte huilé et fariné et vous piquez dedans avec une fourchette avant de la garnir. C'est aussi simple que ça !

 

Vous obtiendrez, par exemple, ceci :

 

pate-a-tarte-sucree.jpg

Pâte à tarte sucrée avec 200g de farine blanche, 50g de farine de sarrasin,

100g de beurre, 1 càs de sucre de canne, 10 cl d'eau

 

Avec laquelle vous pouvez, par exemple, faire une très belle tarte aux pommes (comme celle-ci) ou bien celle-ci :

 

tarte-aux-pommes-quadrillee.jpg

5 pommes, 2 oeufs, 50g de farine, 150g de sucre, 20 min à 180°C

 

Ou vous pouvez également saler la bête pour en faire une pâte à tarte salée et vous obtiendrez, par exemple, ça :

 

pate-a-tarte-salee.jpg

250g de farine blanche, 60ml d'huile d'olive, 1 pincée de sel, 10 cl d'eau, des herbes de provence

 

Pour faire, à titre d'exemple, cette recette ou une bonne tarte au thon et aubergine dont je vous parlerai plus tard.

 

Et voilà, c'est pas si compliqué n'est-ce pas ? Et ce qui est génialissime avec tout ça, c'est que vous pouvez modifier la composition de votre pâte à tarte selon votre humeur du jour :

- changer ou mélanger des farines,

- mettre des épices,

- mettre plus ou moins de beurre,

- varier les huiles (du moment qu'elles supportent la cuisson !)

- épicer votre pâte avec de la cannelle par exemple, ou du chocolat en poudre, pourquoi pas.

 

Les possibilités sont infinies !

 

Bon alors, vous tentez le coup ?

 

 

Publié dans Base

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article